Edito

 

 

Organisation des rythmes scolaires (suite) 

Des tables rondes sur l’organisation des rythmes scolaires,

trois scénarii avaient été proposés par la mairie

et un scénario a été proposé par certains participants. 

Le premier postulat a été que la demi-journée travaillée serait le mercredi. 

Le deuxième postulat est que l’accueil périscolaire du matin (7h-8h30)

et celui du soir (jusque 19h) s’appliquerait aussi bien

aux maternelles qu’aux élémentaires.

  

Le premier scénario intitulé «Education Nationale »

offre les horaires les plus réguliers :

 Matin : 8h30-11h30 tous les jours

 Après-midi : 13h30-15h45 (sauf le mercredi)

 Les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) restent

à déterminer, voire ne seraient pas proposés. 

Le deuxième scénario intitulé «Vendredi éducatif » 

offre un allègement conséquent le vendredi :

fin des enseignements à 15h.

Les autres jours verraient la fin des cours à 16h.

 Une séance de TAP aurait lieu le vendredi de 15h à 16h30.

 L’étude du vendredi serait supprimée.

 Le troisième scénario intitulé « Mercredi allégé »

verrait deux heures de cours seulement le mercredi

complété par un TAP avant ou après les cours.

 Les horaires des autres jours seraient identiques

à ceux du premier scénario.

 Enfin dans le quatrième scénario intitulé « Mercredi et vendredi allégés »

(modèle dérogatoire à soumettre avec le Projet Educatif Territorial (PEDT)), 

 les lundi, mardi, jeudi auraient 6 heures de cours

(dérogatoires à la réforme qui prône 5h30 maximum).

 L’organisation du mercredi serait identique à celle du troisième scénario.

  Enfin le vendredi verrait la fin des cours à 14 h 30,

1h30 de TAP serait proposée après la fin des cours

et l’étude serait supprimée.

 

 Lors de notre réunion du 7 février, nous avons discuté

des différents scénarii proposés :

  Pour les maternelles, nous pensons que le scénario 1

permet de conserver la régularité sur la semaine de l'organisation

de la journée des enfants et nous parait être optimum pour ces élèves.

 Pour les élémentaires, les scénarii proposés nous paraissent présenter

deux manques importants :

 Pas de positionnement des TAP ou un positionnement insuffisant

(1h30, 2h) au lieu de trois heures,

 Pour certains d'entre eux, pas de régularité

dans les journées globales : temps scolaire + TAP

 C'est pourquoi nous proposons un scénario alternatif pour les élémentaires,

incluant les  TAP en deux séances de 1h30 : 

 matin : 8h30-11h30 enseignement

midi : 11h30-13h30 pause méridienne

 après-midi différenciés :

 pour deux jours : 13h30-16h30 enseignement 

et pour les deux autres jours 13h30-15h00 enseignement

 suivi de 15h00-16h30 TAP.

 L'étude et  le temps d'accueil périscolaire restant inchangés,

  les organisations des jours enseignement pur / enseignement +TAP

étant différents selon les écoles pour permettre

une répartition des temps de TAP.

Nous avons bien conscience que ce scénario,

comme le scénario 4  est dérogatoire et nécessite

le dépôt d'un projet éducatif territorial. 

 La FCPE rappelle ainsi ses points de vigilance

concernant l'application de la réforme des rythmes scolaires à Puteaux :

 - favoriser l'apprentissage sur les matinées,

 - diminuer globalement les heures de classe,

 - permettre une régularité des horaires sur la semaine

(incluant le temps scolaire et TAP).

Ce point avait été fortement exprimé lors de la première table ronde 08/01 :

 - favoriser l'organisation de TAP de qualité et la participation

de tous les enfants à ces TAP,

 - différencier l'organisation des TAP de maternelle et élémentaire

tant dans leur nature que dans leur organisation

et répartir donc les trois heures de TAP comme suit :

 - Pour les maternelles, quatre fois 45 min de TAP

pour conserver un rythme régulier,

 - Pour les élémentaires, TAP répartis sur deux séances de 1h30

pour permettre un temps d'activité suffisant,

notamment en cas de déplacement des enfants.

 Nous allons diffuser prochainement dans les écoles

notre proposition afin de la faire connaître auprès du plus grand nombre.

 

Pourquoi adhérer à la FCPE ? 

 

PARCE QUE…
c’est une force de propositions et de progrès pour l’école

PARCE QUE…
c’est la première fédération de parents d’élèves par son nombre d’adhérents et par ses résultats aux élections des représentants de parents d’élèves, dans le premier degré comme dans le second degré

PARCE QUE…
la FCPE est présente dans toutes les instances de l’Education Nationale : dans les établissements scolaires, au niveau du département, de la région et au niveau national

PARCE QUE…
l’on partage ses valeurs et ses principes : l’enfant est au centre de ses préoccupations. Sa liberté, ses besoins, ses droits, son autonomie doivent être respectés partout et dans tous les temps de sa vie.

Si aujourd’hui des parents d’élèves peuvent participer aux conseils d’école et aux conseils d’administration des établissements scolaires, c’est parce que d’autres parents avant eux, convaincus de la nécessité de s’investir dans la scolarité de leur enfant, se sont regroupés au sein d’une force structurée et ont ainsi pu, par leur action collective, agir auprès de l’institution et être reconnus.

En adhérant à une fédération, on est mieux informé de ce qui se passe dans l’école de son enfant et dans le système éducatif en général, on connaît ses droits de parent d’élève.

En cas de besoin, on est soutenu, accompagné dans ses démarches vis à vis de l’école ou de l’établissement de son enfant, de la mairie, de l’inspection académique, du rectorat.

On reçoit régulièrement des informations, de la documentation.

On peut bénéficier, si on le souhaite, de stages de formation organisés par le département ou par la fédération nationale.

REJOIGNEZ-NOUS ! ADHEREZ A LA FCPE !

Le bulletin d’adhésion est distribué dans le cahier de liaison de votre enfant, dès la rentrée scolaire.

Vous pouvez également le télécharger ci-dessous

bulletin-adhesion.pdf bulletin-adhesion.pdf

L'adhésion est UNIQUE par famille.

Son montant donne lieu à la délivrance d'un reçu fiscal au nom de l'adhérent qui permet une réduction d'impôt

égale à 66 % de la somme versée, dans la limite de 20 % du revenu imposable.

Vous êtes le 27393ème visiteur

Date de dernière mise à jour : 14/02/2014

Fédération des Conseils de Parents d'Elèves des Ecoles Publiques
La FCPE est reconnue d'utilité publique
© FCPE Puteaux 2010-2011
Conformément à la loi du 6 janvier 1978 "Informatique et libertés",
vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations vous concernant
en adressant un courriel à l'administrateur du site internet
fcpeputeaux@free.fr